Liens vers les pages web anciennes du KKE

Les sites internationaux du KKE sont déplacés progressivement à un nouveau format de page. Vous pouvez trouver les versions anciennes des pages déjà mises à jour (avec tout leur contenu), en suivant ces liens.

Élections européennes en Grèce: le courant de remise en cause de la politique dominante doit être exprimé

Le 9 juin 2024, des élections auront lieu en Grèce pour désigner les 21 députés européens du pays. Le Parti Communiste de Grèce (KKE) et 30 autres partis politiques participent à ces élections. Rappelons que lors des précédentes élections européennes de 2019, le KKE avait obtenu 5,35% et fait élire 2 députés européens.

Dans toute la Grèce on organise des rassemblements du KKE, alors que ses cadres se rendent sur les lieux de travail et dans les quartiers populaires et ouvriers, appelant à ce que le peuple vote pour le KKE lors des prochaines élections.

En participant aux élections européennes, le KKE met l'accent sur le fait qu’il est le seul parti à avoir averti à temps et de manière responsable le peuple du caractère irrévocablement antipopulaire et réactionnaire de l'UE.

Le KKE peut regarder le peuple dans les yeux. Il n'a aucun engagement envers les grands intérêts. C'est pourquoi il est en première ligne des luttes de la classe ouvrière, de petits agriculteurs, des travailleurs indépendants, des étudiants, de la jeunesse, des hommes et des femmes, pour leurs droits.

Depuis les précédentes élections européennes de 2019, en Grèce et dans de nombreux pays européens, de grandes mobilisations ouvrières-populaires ont été organisées contre les politiques antipopulaires de l'UE et des gouvernements bourgeois, libéraux et sociaux-démocrates.

▶ Les travailleurs sont descendus dans la rue, revendiquant  leurs droits.

▶ Les agriculteurs ont installé des barrages dans les grandes villes avec leurs tracteurs, se sont opposés à la politique agricole commune de l’UE et ont exigé une réduction des coûts de production qui proviennent des matières énergétiques, des produits industriels et des intermédiaires qui vendent les intrants agricoles.

▶ Des centaines de milliers de personnes ont manifesté en Grèce et condamné l’accident ferroviaire - crime prédestiné dans la vallée de Tempi qui porte la marque de la politique de l'UE, du gouvernement de la Nouvelle Démocratie et de tous les gouvernements bourgeois des décennies précédentes qui ont commercialisé le transport ferroviaire!

▶ Les étudiants et les élèves ont lutté pour le droit à l'éducation et le droit au travail.

▶ Des millions de personnes, y compris de jeunes gens, ont exprimé leur solidarité avec le peuple palestinien qui souffre et ont condamné l'État d'Israël, ainsi que les États-Unis, l'OTAN et l'UE qui le soutiennent.

Les luttes continuent! Les peuples n'ont pas dit leur dernier mot! Le courant de contestation de la politique dominante doit être renforcé! Pour ouvrir la voie du renversement de ce système, pour que le peuple prenne sa vie en main. Le KKE peut regarder le peuple dans les yeux parce que dès le premier instant, il a dit la vérité sur l'UE!  Parce qu'il organise la lutte contre sa stratégie!

L'UE s'est avérée être une prison pour les peuples. L'UE est une "grande famille" de grands monopoles, de gouvernements bourgeois et de partis qui s'opposent aux droits des peuples. Ceci est démontré par son parcours au fil des trois dernières décennies! Du traité de Maastricht (1992), contre lequel seul le KKE a voté au Parlement grec, à l'UEM - zone euro et au traité de Lisbonne, en passant par tout l'arsenal antipopulaire, il a ouvert les portes de l'enfer au peuple.

Il s'est avéré que l'idée selon laquelle le marché unique de l'UE et la concurrence apporteraient la croissance économique pour tous, la prospérité, de bons salaires pour les travailleurs, des prix bas pour les biens de première nécessité, était une illusion. Il a été démontré que la soi-disant "croissance verte" est synonyme d'énergie très chère pour le peuple, de dévaluation des ressources énergétiques, d'augmentation de la pauvreté énergétique et de destruction de l'environnement au profit des bénéfices des géants verts.

L'UE est une alliance de monopoles, une union impérialiste transnationale, l'adversaire des peuples et ne peut pas changer dans leur intérêt!  Elle ne peut qu'empirer! 

Le KKE est le seul parti qui lutte pour le désengagement du pays de l'UE, avec les travailleurs et le peuple au pouvoir, avec propriété sociale sur les moyens de production.

Simultanément, le KKE est à l'avant-garde des luttes contre les mesures anti-ouvrières et antipopulaires que les institutions de l'UE et les gouvernements bourgeois ont élaborées et promues au fil du temps.

Lors des élections européennes du 9 juin, le renforcement décisif du KKE constituera l'espoir et l'appui des forces ouvrières-populaires.

 

31.05.2024